24.1. –– 31.1.2019
Solothurner Filmtage
Rencontre

Toutes les années, «Rencontre» rend hommage à une personnalité du cinéma suisse et présente au public quelques-unes de ses œuvres ou réalisations. Cette section parallèle donne un aperçu du travail de la personne ainsi honorée et permet au public de la rencontrer. 

Bruno Todeschini
© Charlotte Krieger
© Charlotte Krieger

L’édition 2019 des Journées de Soleure consacrera son programme spécial «Rencontre» à l’acteur Bruno Todeschini. Depuis trente ans, ce Suisse dont la famille a des origines italiennes fait partie des figures marquantes du cinéma d’auteur européen. Acteur fétiche de Patrice Chéreau, il a aussi joué dans les films d’Arnaud Desplechin, Jacques Rivette, Angela Schanelec et Jessica Hausner.

Bruno Todeschini a vu le jour en 1962 à Couvet (NE). Après une formation à l’École supérieure d’art dramatique de Genève, il rejoint le Groupe des Amandiers à Nanterre, un collectif de comédiens réunis autour de Patrice Chéreau et Pierre Romans. Ses premiers rôles au cinéma, il les doit à des œuvres comme «Hôtel de France» (1987) de Patrice Chéreau, «L’amoureuse» (1992) de Jacques Doillon et «La sentinelle» (1992), les débuts derrière la caméra d’Arnaud Desplechin. Suivront des engagements plus ou moins importants, en particulier dans des films d’André Téchiné et Jacques Rivette.

Il fait la démonstration de son talent de comédien dans des films comme «Le libertin» (2000) avec Vincent Perez et Fanny Ardant, «Gentille» (2005) aux côtés d’Emmanuelle Devos et dans «La délicatesse» (2011) avec Audrey Tautou, un grand succès commercial. Sa longue collaboration avec Patrice Chéreau atteint son point culminant en 2002 dans le drame «Son frère». Le rôle de Thomas, atteint d’une maladie incurable, vaut à Bruno Todeschini d’être nommé pour le César du meilleur acteur.

En 2006, il interprète le rôle principal dans «Un couple parfait» aux côtés de Valeria Bruni-Tedeschi. Le film remporte le Prix spécial du jury au Locarno Festival. Les années qui suivent, on le retrouve dans «1 journée» (2007) de Jacob Berger et dans «Orly» (2010) d’Angela Schanelec. Bruno Todeschini travaillera aussi avec la réalisatrice autrichienne Jessica Hausner pour le film «Lourdes» (2009), où il a pour partenaires Sylvie Testud et Léa Seydoux. Dans «Sette giorni» (2016) de Rolando Colla, il tient le rôle principal aux côtés d’ Alessia Barela. Plus récemment, Bruno Todeschini est apparu aussi dans la série «Double vie» (2018) de Bruno Deville.

Bruno Todeschini travaille dans toute l’Europe mais reste attaché au cinéma suisse. Sa filmographie comprend des rôles principaux ou secondaires dans les œuvres de Paule Muret, Markus Imhoof, Alain Tanner, Frédéric Mermoud, Elena Hazanov, Jacob Berger, Thomas Imbach, Rolando Colla ou encore Nicola Bellucci.

Aux 54es Journées de Soleure, l’acteur présentera un large choix de ses films et participera à des tables rondes consacrées à son travail.

«Rencontre» est un programme qui bénéficie du soutien de la Fondation culturelle pour l’audiovisuel en Suisse.

Dédicaces précédents de la «Rencontre»

53. Solothurner Filmtage 2018: Christoph Schaub
52. Solothurner Filmtage 2017: François Musy
51. Solothurner Filmtage 2016: Ursina Lardi
50. Solothurner Filmtage 2015: Jubiläum 50 Jahre Solothurner Filmtage
49. Solothurner Filmtage 2014: Peter Liechti
48. Solothurner Filmtage 2013: Silvio Soldini
47. Solothurner Filmtage 2012: Marthe Keller
46. Solothurner Filmtage 2011: Ruth Waldburger
45. Solothurner Filmtage 2010: Niki Reiser
44. Solothurner Filmtage 2009: Léa Pool
43. Solothurner Filmtage 2008: Walo Lüönd
42. Solothurner Filmtage 2007: Renato Berta
41. Solothurner Filmtage 2006: Maximilian Schell
40. Solothurner Filmtage 2005: Bruno Ganz
39. Solothurner Filmtage 2004: Jean-Luc Bideau
38. Solothurner Filmtage 2003: Pio Corradi
37. Solothurner Filmtage 2002: Paul Riniker
36. Solothurner Filmtage 2001: T&C Film AG, Marcel Hoehn
35. Solothurner Filmtage 2000: Jacqueline Veuve
34. Solothurner Filmtage 1999: Alexander J. Seiler
33. Solothurner Filmtage 1998: Claude Goretta
32. Solothurner Filmtage 1997: Reni Mertens u. Walter Marti
31. Solothurner Filmtage 1996: Alain Tanner
27. Solothurner Filmtage 1992: Hommage Michel Soutter