24.1. –– 31.1.2019
Solothurner Filmtage
Aktuell
Hommage à Yves Yersin et Alexander J. Seiler

Les 54es Journées de Soleure prennent congé des réalisateurs Alexander J. Seiler et Yves Yersin, décédés en novembre, en leur rendant hommage. Le petit film expérimental «In wechselndem Gefälle» d’Alexander J. Seiler et Rob Gnant (1962), le dernier documentaire de Seiler «Geysir und Goliath» (2010) et le classique d’Yves Yersin «Les petites fugues» (1979) seront présentés par des compagnons de route des deux pères fondateurs du Nouveau cinéma suisse. 

Quand Alexander J. Seiler a proposé son documentaire révolutionnaire «Siamo Italiani» à la première édition des Journées du cinéma de Soleure, on était en 1966 et la filmographie du jeune quadragénaire comprenait aussi plusieurs courts métrages. Seiler a tourné «In wechselndem Gefälle» en 1962, avec Rob Gnant à la caméra et June Kovach à la table de montage, et ce fut son plus grand succès. En 1963, le film aquatique expérimental a remporté à Cannes la Palme d’or attribuée au meilleur court métrage. En 2010, Seiler a présenté son dernier film, «Geysir und Goliath», le portrait du sculpteur Karl Geiser.  


Les films «In wechselndem Gefälle» et «Geysir und Goliath» seront projetés le mardi 29 janvier 2019, à 15h30, au Kino im Uferbau. L’hommage lui sera rendu par Werner Swiss Schweizer et d'autres compagnons de route Katharina Bürgi et Werner Swiss Schweizer. 

Chronique champêtre, roman d’éducation et tout à la fois poème subversif : avec «Les petites fugues», Yves Yersin a réalisé un des plus grands succès de l’histoire du cinéma suisse. L’histoire de Pipe, le valet de ferme qui découvre la liberté au guidon de son vélomoteur, va jusqu’à mettre hors de combat la pesanteur. 


Parmi les compagnons de route qui prendront congé d’Yves Yersin lors de la projection du film «Les petites fugues» le lundi 28 janvier 2019, à 13h00, au Kino im Uferbau, relevons les noms de Madeleine Fonjallaz, Robert Boner et son ancien élève Jean-Stéphane Bron.